Les caractéristiques du Karaté Kyokushin-kan.

La fédération Kyokushin-kan International Karate-do Organisation a été créé le 13 janvier 2003 sous l'initiative de Kaïsho Hatsuo Royama.

kanji kan       kanku kan

Notre Style de Karaté se pratique en temps qu'art martial autour de la pratique des kihon (techniques), des kata (enchainements codifiés) et les armes du karaté (kobudo) ainsi que de différentes formes de combats avec contact, le tout en mettant l'accent sur une pratique traditionnelle dans l'esprit japonais.

tae kyun shin

Les entraînements se déroulent sous la forme d'Ido Geiko (techniques d'attaques et de défenses en déplacements), de bunkai de kata (exercices avec partenaire de mise en situation des kata), pratique d'armes anciennes (bâton / saï / tonfa / nunchaku), d'endurcissement des poings à l'aide de makiwara (paille roulée) et sunabukuro (sac de sable), sans oublier la pratique d'arts martiaux chinois I-ken (I-chuan), plus communément appelé Taikiken.

bo jutsu kyokushinkan

Quand aux formes de combats, il existe une grande variété de méthodes de combats. Durant les compétitions de karaté Kyokushin, une règle de coups directs à mains nues et pieds nus est adopté traditionnellement tel que le Karaté Kyokushin l'a toujours pratiqué, les attaques de poings au visage étant interdites, seul les coups de pieds et genoux sont autorisés au visage. De ce fait le Kyokushin-kan a adopté un second règlement afin d'apporter une complémentarité technique en combats et lors des séances d'entrainements, ce nouveau règlement introduit les frappes de poings au niveau du visage muni de gants ainsi que les saisies et les projections.

sergey osipov

 

 

Le fondateur : Kaïsho Hatsuo Royama, 9ème Dan.

Né le 31 mars 1948 à Yago, Gyoda City, préfecture de Saitama, il est le fils aîné de cinq frères et sœurs d'une famille d'origine Coréenne.

royama

Il aspire très jeune à la pratique des arts martiaux et c'est lors de sa première année de lycée qu'il entre au Oyama Dojo à Ikebukuro. C'est donc ici qu'il appris l'essence et l'âme du Karaté Kyokushin parmis de nombreux élèves internes alors appelés les lions du Kyokushin, c'est sous la tuelle de Sosai Masutatsu Oyama fondateur du Karaté Kyokushin qu'il deviendra l'un des acteur principal du Karaté Kyokushin, jusqu'à devenir instructeur principal du Honbu Dojo Ikebukuro, Dojo originel du Karaté Kyokushinkai.

royama oyama

En paralèle il pratiqua et maîtrisa divers autres arts martiaux jusqu'a en devenir expert tel qu'en Taikiken. Il surmonta de nombreux défis et remportera le ” The 5th All Japan Tournament ” en 1973 en finale contre Katsuaki Sato et termina 2eme du "The 1rd World Open Tournament" en 1975 en finale contre ce même Katsuaki Sato. Par sa technique et son analyse du combat il introduisi et mis en situation réelle de nombreuses techniques dévastatrices tel que le Gedan Mawashi Geri (Low Kick) rapidement renomé "Ro Kick" en référence à son coup de pied et à son nom de famille "Royama". De modeste taille il affronta et mis au tapis de nombreux combattants bien plus lourd que lui par une approche préscise de ses frappes jusqu'a obtenir le KO de l'adversaire, il développa alors la technique de l'ICHI-GEKI, KO en une seule frappe. Combatant de la première heure du Kick Boxing Japonais, il monta sur les rings à de nombreuses reprises jusqu'a ce que le temps de l'enseignement arrive.

royama

lowkickhatsuoroyama

kick royama

En avril 1980, il ouvre son premier dojo dans la préfecture de Saitama, où il forme les futures générations en tant que directeur du district de Saïtama. Il oeuvra beaucoup au développement du kyokushinkai à travers le monde et notamment en Russie. D'autre part, il continue sa propre formation, sans cesse à la recherche de la perfection martiale.

makiwara kyokushin kan

En avril 1994, Sosai Masutatsu Oyama décéde. Dans le cadre de la ré-organisation de l'IKO, il devient le conseiller en chef et instructeur en chef de l'organisation mondiale KyokushinKai-kan IKO. Après de nombreux efforts pour maintenir l'organisation originelle de Sosai Oyama comme il leur avait laissé. En décembre 2002 et afin de répondre aux exigences de Sosai Masutatsu Oyama et ainsi poursuivre une voie plus martiale, il crée une nouvelle organisation et devient le président de la fédération "Kyokushin-kan International Karate-do Organisation" KIKO et détenteur de la fondation Shogaku-kai, seule organisation à but non lucrative créé par Sosai Masutatsu Oyama.