AccueilActualitésActualités InternationalesVideo Mitsumine Kyokushin-kan Karate 2010

Video Mitsumine Kyokushin-kan Karate 2010

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

Histoire du "Mitsumine"

Lorsque Sosai Oyama était jeune, bien avant qu'il créa le Karaté Kyokushin il était un simple jeune homme. Cependant sa vie était entièrement consacrée au Karaté et cela tous les jours. Durant ses entrainements il explore les différentes possibilités de la pratique et cela dans des conditions les plus extremes. C'est à ce moment la qu'il créa l'une de ses expériences la plus poussée, surnommé "le Mitsumine".

Agissant sur le conseil de l'un de ses enseignants "Sho Nei Shu, maitre coréen de Karaté Goju-ryu", le jeune homme Masutatsu Oyama s'empara d'un sac, d'un ou deux livres et de quelques affaires pour vivre et s'entrainer dans les montagnes du Mont Minobu et Kiyosumi. Dans ses livres, l'histoire du plus grand Samourai Japonais "Musashi" écrit par Eiji Yoshiwasa qui plus tard l'aida à la création du Dojo-kun Kyokushin-kai. Oyama comptait y rester 3 ans, et qu'on lui apporte le nécessaire pour vivre et manger une fois par moi. A chaque fois que son accompagnateur venait lui apporter ses vivres il avait le sentiment que c'était dieux lui même qui venait lui rendre visite. Oyama savourait ses brefs instants passés en la compagnie humaine.

Durant cette période Oyama se forma d'une façon rigoureuse. Il utilisait les arbres comme sacs de frappes, les rochers et les buissons comme des sauts d'obstacles, il communiquait avec la nature, surnommait la lumière du matin "mon meilleur ami" et méditait sous une cascade d'eau glacée "Taki-Abi". Chaque jours au couché du soleil le soir venu, la désolation et la solitude l'envahissait, un enfermement dans une misère si dure que nous n'aurions jamais envie de nous y confronter, il s'accrochait aux murs de sa petite cabane, lui semblant se rapprocher chaque soirs et pourtant il restait la.

De ses propres mots : "Le plus grand fruit que j'ai pu acquérir durant mon séjour dans la montagne est que j'ai pu formé mon mental et ma force physique pendant la journée et confronter mon fort intérieur durant la nuit. Bien sur mon savoir-faire en Karaté à été considérablement amélioré mais le plus satisfaisant à été le renforcement de mon état mental. Un état bien plus développé qu'a mon arrivé dans la montagne."

Sosai Oyama souligna tout le temps à ses étudiants l'importance de "Osu no seichin, l'esprit de persévérance". Il estimait que la persévérance dans l'adversité engendrait la résistance. En luttant pour prouver ses idées il créa la philosophie du Karaté Kyokushin. Son temps dans la montagne créa en lui une ferme croyance dans ses idées et sa pratique. C'est cette période de séparation de la société qui créa les bases mentales de l'école Kyokushin.

Sosai Oyama est régulièrement retourné dans la montagne accompagné de ses élèves, à cet effet il à choisi le Mont Mitsumine. Le Mont Mitsumine est le lieux ou à été immortalisé le Samourai Musashi, ce site est donc très riche en histoires et légendes. N'étant pas accessible en voiture, le Mont Mistsumine est donc assez isolé et rappelle des images fortes de la formation du jeune Masutatsu Oyama durant son séjour dans les montagnes et offre ainsi un sentiment de sérénité et de rapprochement au fondateur de l'école Kyokushin.

Aujourd'hui, le mémorial de pierre de Sosai Oyama repose au Sommet du Mont Mitsumine, entouré part des sentiers rocailleux parmi les vieux sanctuaires des anciens samouraïs ou des roturiers qui se partagent la montagne avec lui. Cet endroit pas comme les autres évoque le souvenir de Sosai Oyama pour ses étudiants qui le connaissaient bien comme pour ceux qui ne l'on pas connu mais qui souhaitent s'entrainer à sa façon. Lorsque le vent s'engouffre dans les arbres vous pourrez peut être entendre résonner des Kiaï de Sosai Oyama. Osu!!!!

 

COORDONNEES

ADRESSE : 3 bis rue Billaudel, 33150 Cenon (bas)

E-MAIL : contact@kyokushinkan.fr

TEL : 06 26 42 31 01

FEDERATIONS

Notre école est affiliée aux fédérations nationales et internationales suivantes